Publié le 22 juillet 2019

La réforme du lycée professionnel : les fondamentaux

Partager sur les réseaux sociaux
Envoyer l'article à un collègue
Se l'envoyer pour plus tard

Le rapprochement du monde de l’éducation et du marché du travail est un des enjeux majeurs des réformes en cours, qui touche particulièrement le lycée professionnel.

La rénovation du lycée professionnel doit contribuer à l’attractivité de cette filière et favoriser l’insertion des élèves dans le monde du travail.

Pour accompagner cette rénovation, les programmes et l’organisation du lycée professionnel ont été revus. Les offres de filières ont été réorganisées pour plus de lisibilité et de correspondance avec le marché du travail.

LDE vous propose une synthèse des modifications et du calendrier de cette filière.

 

Les points clés de la nouvelle voie professionnelle

Cette réforme du lycée professionnel vise à une meilleure orientation et insertion professionnelle des élèves, en personnalisant les parcours et développant l’apprentissage.

 

Voici une infographie qui résume les ambitions de cette réforme :

Source : Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse

Le fonctionnement et les modifications de la voie professionnelle

La voie professionnelle prépare à 2 diplômes : le CAP et le BAC pro.

Quelques grands principes concernent les 2 filières :

  • des cours animés par 2 enseignants, appelés « heures de co-intervention » : un enseignant d’enseignement général se joint à l’enseignant d’enseignement professionnel. Ils apportent à deux une contextualisation et une perspective professionnelle à des apprentissages généraux
  • des heures consacrées à la réalisation d’un “chef d’œuvre” (en 1ère et 2ème année en CAP, en 1ère et terminale pour le BAC pro)
  • comme dans les filières d’enseignement général, une augmentation du temps consacré à l’accompagnement personnalisé et à l’orientation
  • une personnalisation des parcours avec des choix renouvelés de filières et de possibilités de parcours

 

Le chef d’œuvre

Chaque élève va préparer un “chef d’œuvre” en 2 ans, comme aboutissement d’un projet pluridisciplinaire qui peut être présenté en groupe ou en individuel.

Ce projet doit impérativement être pluridisciplinaire (parmi les spécialités de chaque élève) et concret. Il vise à mettre en avant les compétences acquises par l’élève, en lien avec le métier préparé.

La forme en est presque totalement libre : produit fini, journal, texte, site Internet, organisation d’un événement, participation à un concours…

 

Le guide méthodologique pour les équipes pédagogiques édité par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse est consultable ici : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/fam_metiers_et_R_pedagogiques/40/4/Vade-mecum_realisation_chef-d_oeuvre_1081404.pdf

 

 

Le BAC pro

Les familles de métiers en seconde

En BAC pro des familles de métiers voient le jour en classe de seconde dès 2019 : l’idée est d’améliorer la lisibilité des filières et de permettre aux élèves des choix d’orientation qui leur permettent encore d’évoluer au fil de leurs études. Certaines spécialités resteront tout de même « hors familles » car il n’est pas toujours possible de les regrouper.

3 familles de métiers seront créées en 2019 :

  • métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics
  • métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique
  • métiers de la relation client.

D’autres seront disponibles dès 2020.

Si l’apprentissage est choisi dès la seconde professionnelle, l’élève ne devra pas choisir de familles de métiers.

Choix de l’apprentissage ou de la voie scolaire en première

En première, l’élève fera le choix entre l’apprentissage et la voie scolaire. En voie scolaire, 6 à 8 semaines en milieu professionnel sont tout de même prévues dans le programme.

L’apprentissage sera désormais disponible dans tous les lycées professionnels.

 

En terminale

En terminale, l’élève fera un choix entre 2 modules :

  • module de poursuite d’études
  • module d’aide à l’insertion professionnelle et entreprenariat

 

Les enseignements et le volume horaire

En 3 ans, les élèves auront passés 18 à 22 semaines en milieu professionnel (en voie scolaire), accompagnées de 1260 heures d’enseignements professionnels et 995 heures d’enseignements généraux.

 

Source : Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse

 

Le CAP

Le CAP pourra désormais se réaliser en 1, 2 ou 3 ans en fonction des besoins de l’élève – même si la formation reste construite pour 2 ans.

En 2 ans, les élèves auront passés 12 à 14 semaines en milieu professionnel, accompagnées de 1045 heures d’enseignements professionnels et 467 heures d’enseignements généraux.

Source : Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse

 

Cette vidéo réalisée par le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse résume les objectifs et les modifications de la réforme :

https://www.youtube.com/watch?v=8JhasrlWP4s

 

Pour connaître le calendrier de cette réforme et découvrir les nouveaux manuels proposés par les éditeurs : ici

 

Je souhaite être rappelé(e) par un conseiller
Partager sur les réseaux sociaux
Envoyer l'article à un collègue
Se l'envoyer pour plus tard