Publié le 2 janvier 2019

Les nouveaux programmes – Enseignements de spécialités de première

Partager sur les réseaux sociaux
Envoyer l'article à un collègue
Se l'envoyer pour plus tard

Le programme de la classe de première – Voie générale

Les enseignements de spécialités en Première

 

Francias- conseil supérieur des programmes

Comme dans tout enseignement artistique, pratique et théorie s’entremêlent. Le cirque, par essence, s’inscrit au croisement des arts. Il est par son histoire, son répertoire, ses formes, et ses esthétiques, comme par ses dimensions économique, sociale ou politique, un objet autant qu’un vecteur de connaissances. Il invite à l’interdisciplinarité.

À partir des aptitudes qu’elles mobilisent, les quatre grandes familles de disciplines (pratiques acrobatiques, manipulations d’objets, jeu comique et dressage) sont autant de langages pour penser, créer et communiquer.

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement de spécialité rend l’élève attentif au théâtre comme art, mais aussi au théâtre comme fait social, au sens large.

Si cet enseignement forge et approfondit son jugement esthétique,notamment par la pratique collective de l’analyse en classe, fondée sur le partage des expériences sensibles, il lui fait également prendre conscience que toute représentation est liée à une société donnée, que les formes de jeux sont indissociables de contextes culturels et de lieux concrets qui les expriment, que le théâtre est un art vivant dont les réalisations éphémères prennent sens pour un public présent.

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement de spécialité de musique apporte aux élèves une formation équilibrant le développement des compétences fondamentales nécessaires à l’expression musicale individuelle et collective, une culture musicale et artistique embrassant le temps et l’espace et mise en lien avec d’autres domaines de la connaissance.

Dans ses composantes pratiques, analytiques et historiques, il privilégie l’oralité en classe de première afin de développer des compétences expressives et auditives reposant essentiellement sur la sensibilité de la perception.

Francias- conseil supérieur des programmes
L’enseignement de spécialité de danse vise à rendre accessible et à développer chez les élèves une culture artistique vivante et ambitieuse. Aucun prérequis technique et culturel n’est attendu;il n’est pas nécessaire d’avoir suivi l’enseignement optionnel en classe de seconde.
L’élève appréhende les dimensions sensible et poétique des langages chorégraphiques, des arts et du corps pour penser, créer et communiquer. Il s’engage dans une activité créative corporelle et apprend à interroger la danse pour en faire un objet d’étude en développant des connaissances et des compétences propres au champ chorégraphique, et en prenant appui sur d’autres champs disciplinaires, d’autres domaines de la pensée et des arts.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel engage l’élève dans une démarche de découverte,de développement et d’approfondissement d’une pratique et d’une culture cinématographiques et audiovisuelles.

En spécialité, il acquiert les connaissances culturelles, historiques et théoriques liées aux principaux repères de ce domaine, la capacité d’analyser des images et des sons, les compétences d’écriture en images et en sons. Cet enseignement forme ainsi chez l’élève la compréhension fine des enjeux artistiques propres à la création cinématographique et audiovisuelle dans leurs contextes sociaux et économiques.

 

Francias- conseil supérieur des programmes
L’enseignement de spécialité d’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques donne aux élèves des clés de compréhension du monde passé et contemporain sur le plan des relations sociales, politiques, économiques et culturelles.
L’enseignement de spécialité d’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques développe une approche pluridisciplinaire qui, pour analyser et élucider la complexité du monde, mobilise plusieurs points de vue, des concepts et des méthodes variés. Cette spécialité permet aux lycéens de mieux maîtriser les spécificités des approches disciplinaires et de mesurer, à l’occasion du traitement d’un thème, leur féconde complémentarité.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement de spécialité d’Humanités, littérature et philosophie vise à procurer aux élèves de première et de terminale une solide formation générale dans le domaine des lettres, de la philosophie et des sciences humaines.

Réunissant des disciplines à la fois différentes et fortement liées, il leur propose une approche nouvelle de grandes questions de culture et une initiation à une réflexion personnelle sur ces questions, nourrie par la rencontre et la fréquentation d’œuvres d’intérêt majeur. Il développe l’ensemble des compétences relatives à la lecture, à l’expression et à l’analyse de problèmes et d’objets complexes.

En savoir plus

 

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement de spécialité de langues,littératures et cultures en allemand est destiné aux élèves désireux d’enrichir leurs compétences en langue en élargissant leur connaissance des littératures et des cultures germanophones.

Une place privilégiée est dédiée à la littérature représentée par une richesse de genres (roman, nouvelle, poésie, théâtre), mais les autres arts (musique, peinture, cinéma, bande-dessinée, etc.) et autres formes de discours (philosophiques, scientifiques, économiques, politiques) s’y inscrivent également; la mise en regard de la littérature et des autres arts et discours peut, le cas échéant, nourrir la réflexion et avoir sa pertinence dans la construction d’une séquence.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

Le monde anglophone a fait émerger, au cours de l’Histoire, des littératures et des cultures d’une grande diversité. L’enseignement de langues, littératures et cultures étrangères en anglais introduit les élèves à cette diversité, en approfondissant leurs connaissances sur les mondes britannique et américain ainsi que sur l’Irlande et les pays du Commonwealth.

Tous les documents et supports étudiés gagnent à être mis en regard les uns avec les autres et à être replacés dans leur contexte esthétique, intellectuel, historique, politique ou social, afin de donner aux élèves les repères indispensables à leur formation.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement de spécialité de langues, littératures et cultures en espagnol permet aux élèves d’enrichir et de nuancer leur connaissance du monde hispanophone, acquise dans l’enseignement commun. L’Espagne et les différents pays qui composent l’Amérique hispanique sont envisagés essentiellement à travers le prisme de leurs littératures et de leurs productions artistiques, toujours inscrites dans leur contexte de production, dans une perspective à la fois chronologique et comparatiste.

Il s’agit en effet de permettre aux élèves de percevoir les étroites relations qui se tissent entre littérature (ou autres manifestations artistiques) et société, mais aussi d’examiner pourquoi et comment les productions culturelles se renouvellent, se croisent et se singularisent.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

Dans une perspective humaniste, le programme de l’enseignement de spécialité de langues, littératures et cultures en italien entend contribuer à la compréhension du monde, à l’ouverture à l’altérité et à la consolidation des valeurs de citoyenneté européenne. Résolument ancré dans le patrimoine culturel et historique propre à l’Italie sans pour autant négliger ses rapports avec les autres cultures, il vise à faire comprendre la place singulière qu’occupent la langue, la littérature et la culture italiennes dans et hors le territoire italien.

Il permet en outre d’acquérir un registre de langue soutenu et vise à impliquer les élèves dans leur formation intellectuelle de façon active.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

De l’antique au moderne, du moderne à l’antique, la confrontation d’œuvres latines ou grecques avec des œuvres contemporaines est le point de départ de la réflexion conduite lors de la mise en œuvre de l’objet d’étude.

À titre d’exemple, la mise en regard des élégies antiques et des poèmes d’amour contemporains (comme ceux d’Apollinaire et de Bob Dylan), le pouvoir de la parole dans un contexte politique (Démosthène et Cicéron face aux discours d’acteurs politiques modernes et contemporains, comme ceux d’André Malraux, de Simone Veil ou de Barack Obama) ou encore la mise en œuvre de la rhétorique dans les concours d’éloquence.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

La classe de première générale est conçue pour préparer au baccalauréat général, et au-delà à une poursuite d’études réussie et à l’insertion professionnelle.

Le programme de mathématiques définit un ensemble de connaissances et de compétences, réaliste et ambitieux, qui s’appuie sur le programme de seconde dans un souci de cohérence, en réactivant les notions déjà étudiées et y ajoutant un nombre raisonnable de nouvelles notions, à étudier de manière suffisamment approfondie.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

L’objectif de cet enseignement, non professionnalisant, est l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques.

Cet enseignement prolonge les enseignements d’informatique dispensés à l’école primaire, au collège en mathématiques et en technologie et, en seconde, l’enseignement commun de sciences numériques et technologie. Il s’appuie aussi sur l’algorithmique pratiquée en mathématiques en seconde.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

En classe de première de la voie générale, les élèves qui suivent l’enseignement de spécialité de physique-chimie expriment leur goût des sciences et font le choix d’acquérir les modes de raisonnement inhérents à une formation par les sciences expérimentales.

La physique-chimie, science à la fois fondamentale et appliquée, contribue de manière essentielle à l’acquisition d’un corpus de savoirs et de savoir-faire indispensables,notamment dans le cadre de l’apprentissage des sciences de l’ingénieur et des sciences de la vie et de la Terre et, en même temps, constitue un terrain privilégié de contextualisation pour les mathématiques ou l’informatique.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

L’enseignement des sciences de la vie et de la Terre (SVT) au lycée vise à dispenser une formation scientifique solide préparant à l’enseignement supérieur.

Discipline en prise avec l’évolution rapide des connaissances et des technologies, les SVT permettent à la fois la compréhension d’objets et de méthodes scientifiques et l’éducation en matière d’environnement, de santé, de sécurité, contribuant ainsi à la formation des futurs citoyens.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

Les ingénieurs, au terme de leur formation,sont capables d’imaginer des solutions innovantes qui ne se limitent pas à la conception des objets réduits à la seule dimension matérielle. Ils proposent des solutions qui associent les dimensions matérielles et numériques,intégrées et complémentaires, non plus pensées successivement et séparément mais de façon simultanée.

Ces solutions s’inscrivent dans un contexte fortement contraint par les enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux, par la prise de décisions éthiques et responsables.

 

Francias- conseil supérieur des programmes

Comme les autres disciplines scientifiques, les sciences économiques et sociales articulent modélisation et investigations empiriques pour rendre compte de façon rigoureuse de la réalité sociale et mettre en question les prénotions. Cette démarche implique la formulation d’hypothèses, la construction d’indicateurs de mesure pertinents et leur soumission à l’épreuve des faits.

Le programme fixe des objectifs d’apprentissage ambitieux qui ne peuvent être atteints que grâce à des dispositifs qui engagent les élèves dans une activité intellectuelle véritable.

Partager sur les réseaux sociaux
Envoyer l'article à un collègue
Se l'envoyer pour plus tard