Publié le 27 mai 2018

Préparer la rentrée – Témoignage Mme Tahri

Partager sur les réseaux sociaux
Envoyer l'article à un collègue
Se l'envoyer pour plus tard

L’interview de Madame Tahri, Gestionnaire de collège

Retour d’expérience et conseils sur l’organisation d’une réforme, au collège Pierre de Ronsard à Paris.

Je suis la gestionnaire du collège, ma mission est polyvalente, je gère notamment la gestion financière, la gestion matérielle de l’établissement et l’entretien de l’établissement.
Nous sommes un établissement public, avec plusieurs classes des sixièmes au troisièmes. Avec 6 classes par niveau, nous accueillons 720 élèves.

Quels ont été les enjeux de la réforme du collège pour votre établissement ?

Il est vrai que la réforme s’est traduite par un changement de cycle. Qui dit changement de cycle, dit changement de programme.
Les enjeux, c’était d’adapter au mieux les manuels aux nouveaux programmes et aux nouvelles disciplines.

Nous avons dû changer un maximum de références, avec un budget qui n’était pas forcément conséquent.
Nous avons dû prioriser nos choix, et avons changé en 2016 à peu près 2000 manuels.

En 2017, grâce à une subvention, nous avons encore changé à peu près 1200 ouvrages. Enfin, en 2018, nous avons changé une trentaine de manuels, donc nous sommes loin d’avoir complètement terminé.

Vous avez utilisé le service LDE Cristal Web pour la réforme du collège, est-ce qu’il y a d’autre services auxquels vous faites appel ?

J’utilise essentiellement l’application Cristal qui est très pratique, très facile à utiliser, et qui me permet en même temps d’avoir une vision sur les bons de commandes et les devis en cours.

Et tous ces 3000 manuels, sont étiquetés par LDE, c’est bien ça ?

Voilà, en 2016 nous avons quand même dû commander plus de 2000 ouvrages et l’avantage c’est que LDE met des étiquettes sur les manuels, ce qui est pour nous un gain de temps incroyable.

Pierre Savoie, votre interlocuteur dédié LDE, m’expliquait que vous avez eu un souci à gérer pendant la réforme, est-ce que vous pouvez m’en dire plus ?

Tout à fait : on m’avait remis un bon de commande, sur lequel figurait une erreur. À l’époque, il y avait la dénomination « cycle quatre », qui comprenait à la fois les niveaux de quatrième et de troisième.

Peut-être que l’erreur venait de moi, honnêtement je ne sais plus : en lisant « cycle quatre », nous avions compris « quatrième ». Nous avions donc réceptionné des manuels qui n’étaient pas les bons. Pire encore, la professeure documentaliste avait déjà tamponné les 180 manuels. Quand on s’en est aperçu, ça a été un peu la catastrophe.

J’ai immédiatement appelé Pierre Savoie, qui nous a immédiatement trouvé une solution : LDE a pu remplacer les manuels qui étaient arrivés par erreur, par de nouveaux manuels. Je n’ai plus de délai en tête, mais c’était très rapide.

Par rapport à ce que vous avez vécu pendant la réforme, quels sont les conseils que vous pouvez donner à vos collègues qui préparent, aujourd’hui, la réforme du lycée ?

Eh bien, il faut anticiper ! Et ne surtout pas attendre la dernière minute. Je dirais aux établissements qui n’ont pas d’outils, comme l’application Cristal, de faire dans un premier temps le point sur ce qu’ils ont et ensuite anticiper. Pour nous, il fallait acheter des douchettes, mettre en place l’application, pour enfin commander les livres dès le mois de juillet, bien avant de partir en vacances pour avoir, justement, les manuels à la rentrée scolaire. Je conseille à mes collègues qui ont besoin de changer de manuels, d’avoir une application qui puisse les aider à gérer les livres simplement, pour gagner du temps.

Je remercie vraiment LDE qui nous a soutenu dans cette réforme, car nous aurions eu plus de difficultés si on n’avait pas mis en place cette application.

Partager sur les réseaux sociaux
Envoyer l'article à un collègue
Se l'envoyer pour plus tard